POURQUOI CONSULTER ?

Généralement la demande découle d’un mal-être qui, malgré le soutien de proches, peut persister. Un mal-être persistant ne doit pas être minimisé, au risque de s’accentuer.
La demande peut venir de l’individu lui-même, peut émaner de conseils d’un professionnel de la santé et peut également venir de proches.

dddd_edited.jpg
 

POUR QUI?

Psychologue clinicienne de formation. Je reçois actuellement des enfants (dés l'âge de 4 ans), des adolescents, des adultes - en individuel ou en famille.

 

COMMENT ÇA SE PASSE?

ENFANTS 

L’enfant verbalise rarement son mal-être. Sa souffrance peut s’exprimer de diverses manières. Bien qu’il n’existe pas de liste exhaustive, voici plusieurs thématiques pour lesquelles il peut être intéressant de consulter :

  • Trouble du sommeil 

  • Trouble alimentaire 

  • Tristesse 

  • Angoisse et/ou anxiété

  • Difficulté scolaire 

  • Difficulté relationnelle

  • Difficulté de communication

  • Difficulté comportementale

  • Maladie répétitive : alexithymie, maladie(s) psychosomatique(s)….

  • Dysrégulation émotionnelle (mauvaise régulation des émotions entrainant des crises de larme ou d’agressivité)

  • Enurésie, encoprésie

  • Estime de soi etc.

La collaboration et l’implication des parents sont pour moi très importantes dans le suivi des enfants. C’est pourquoi je propose des rencontres ponctuelles avec les parents visant à échanger sur l’évolution du jeune et à donner des pistes/ outils aux parents, tout en respectant la parole du jeune.


La première rencontre se fait généralement avec l’enfant et ses parents (ou au moins un des deux parents en fonction de la situation familiale).​

Cette rencontre permet de faire connaissance, d’aborder la vie de l’enfant « dans sa globalité » (famille, développement, école…) mais également d’aborder la demande et l’historique de la difficulté, de partager le point de vue de chacun. À la suite de cet échange, se fait la décision d’entreprendre ou non un suivi psychologique.

​​

Le suivi se fait en individuel avec l’enfant. Aux bouts de plusieurs séances, je propose de revoir les parents afin de faire un petit « débriefing » tout en respectant la parole de l’enfant, et de proposer, en fonction de la situation, d’éventuelles pistes pour guider le(s) parent(s).

ADOLESCENTS

L'adolescence est une période de transition entre l'enfance et l'âge adulte. Cette période de la vie, parsemée de transformations, de questionnements et de doutes, rime souvent avec besoin d'autonomie

C'est pourquoi je propose aux jeunes, dès l'âge de 11 ans de choisir de venir accompagné ou non de parent(s). Cette première rencontre vise essentiellement à "faire connaissance", débuter l'alliance thérapeutique.

Ensuite, en fonction de cette première rencontre, le jeune peut commencer un suivi psychologique, en respectant son rythme. 

ADULTES - ET PARENTALITÉ

  • Thérapie individuelle

Que ce soit pour un rendez-vous ponctuel ou un suivi régulier, j'accueille les adultes dans un cadre propice pour entreprendre un travail psychothérapeutique.

Bien souvent, il est question d'apprendre à se redécouvrir et à mettre des mots sur les "maux". Comprendre l'origine de certain fonctionnement, pouvoir les désamorcer...

  • Accompagnement psychologique des parents – guidance parentale

Les suivis auprès des parents se font sous forme de guidance parentale ou de suivi psychothérapeutique. Par intérêt de la problématique, je me suis également formée au diagnostic et à l’accompagnement psychothérapeutique du burnout-parental.

 

COMBIEN DE TEMPS?

Bien souvent, on me demande « combien de séance ? ». Malheureusement il est difficile de répondre à cette question… En effet, intervient ici la question de l’individualité, chaque individu est différent et à un rythme qui lui est propre.

Sablier
 

PAIEMENT?

Les paiements se font en liquide ou via l'application Payconiq.

 

Agréée pas la Commission des Psychologues.
Etant psychologue clinicienne, vous pouvez bénéficier d'un remboursement partiel de votre mutuelle. Renseignez-vous auprès d'elle!